Le concept définissant notre ordre n’est pas un concept nouveau ou surréel inventé par ses fondateurs. En effet l’Ordre des Templeisen se veut comme une fusion de l’Esprit des Chevaliers Templiers et des Chevalier Teutoniques.

Cette idée était apparue en 1305 déjà, sous la plume de Raymon Lulle. En effet suite à la chute de Saint Jean d’Acre et d’Arouad en 1302 ce dernier écrivit 3 ouvrage pour élaborer le projet Rex Bellator: le Roi Guerrier.

Dans son premier livre Quomodo Terra Sancta recuperari potest, Raymond Lulle propose l’unification de l’Ordre du Temple, des Hospitaliers, des Ordres teutoniques et des ordres péninsulaires sous un unique mandat.

Dans son second livre Liber de Fine, la stratégie se fait plus concrète avec la l’unification des ordres sous le commandement d’une seule personne: le Rex Bellator.

Enfin, après la chute de l’Ordre du Temple, Raymond Lulle proposa qu’en Europe, les frères franciscains soient couplés aux ordres hospitaliers et que dans le sud le roi Jacques II s’allie avec les ordres péninsulaires. 

Lorsque le pape Clément V consulta les différents ordres, Il va s’en dire que les chef principaux (Jacques de Molay pour les Templiers, et Foulques de Villaret pour les Hospitaliers) s’opposèrent à cette idée et ne voulurent surtout pas perdre leurs position de pouvoir. Jacques de Molay refusa catégoriquement cette idée, et souligna au contraire les avantages d’une séparation entre les ordres, alors même que cette même séparation avait été l’un des facteur clé de la perte de Saint Jean d’Acre.

Qui plus est, le roi de France Philippe le Bel propose sa propre version du projet: De recuperatione Terra Sancte dans lequel il est le candidat évident pour être le chef de la chrétienté et à la tête de tous les ordres. Il propose meme le nom inverse de Rex Pacis: le Roi de Paix

Finalement le projet fut complètement abandonné avec la chute de l’Ordre du Temple.  

Raymond Lulle à gauche, lors du Concile de Vienne. Il fut le premier à proposer l’idée d’une fusion des Ordres Chevaleresques après la chute de Saint Jean d’Acre

Burchard von Schwanden, 12eme grand maître de l’Ordre Teutonique. Il quitte son poste juste avant la chute de Saint Jean d’Acre pour rejoindre les Hospitaliers puis essaie en vain de revenir chez les Teutons.. 

Le pape Nicolas IV qui demanda un concile pour la fusion des ordres.

Lettre de Nicolas IV à l’archevêque de Narbonne, la partie soulignée en rouge montre la demande de fusion des ordres de l’Hôpital et du Temple. 

Nous nous intéressons aussi de près à Burchard von Schawnden, 12 eme grand maître de l’Ordre Teutonique. Ce personnage reste tres énigmatique: En 1290 il parti pour défendre Acre, mais arrivé sur place il ne resta que 3 jours avant de démissionner de son poste pour rejoindre l’Ordre des Hospitaliers. Il serait ensuite allé en Suisse où il décède en 1310. Certains historiens pensent qu’il serait lié au projet Rex Bellator, étant lui-même sous l’autorité du pape Nicolas IV. 

Le pape Nicolas IV avait lui même déjà écrit une lettre à l’archevêque de Narbonne en 1291 imposant la nécessité de tout mettre en oeuvre pour maintenir une présence chrétienne en terre sainte et amener les frères de l’Hôpital et du Temple à « ad unius ordinis unitatem » (l’unité d’un ordre unique) 

Nicolas IV décède en 1292, ce qui coupe court au projet de fusion, son successeur Bonniface VIII ne cherchera pas à imposer cette fusion et ne fera que consulter les Maîtres des differents ordres.