Les Templeisen est le nom donné aux frères actifs de notre ordre. Ils respectent les valeurs de la chevalerie, sont en quête de la connaissance
– quelle qu’elle soit – et entretiennent une formation personnelle et commune aussi bien physique que mentale ou ésotérique. Les Templeisen pratiquent aussi les oeuvres de charité à travers l’ordre. 

Comme toute organistion initiatique, les Templeisen traversent plusieurs niveaux ou grades, chacun correspondant à une formation et à un savoir être.

Les Templeisen se réunissent régulièrement lors de chapitres afin de discuter des recherches, échanger sur certains points ou encore régler les affaires de l’ordre. 

Le rôle des Templeisen n’est pas de faire du cosplay ou de la reconstitution historique, mais de la recherche, de l’apprentissage et du perfectionnement en tant que personne et tant que groupe. Le port des tenues se fait pour symbolique des objets.

Les Templeisen ont prété un serment à l’Ordre, ce qui les différencie des Confrères


Une page extrait du roman Parzival de Wolfram Von Eschenbach, rédigé au 12eme siècle. Fortement inspiré des écrits de Chrétien de Troye on y retrouve les éléments de la chevalierie romantique. 

Une représentation d’un chevalier selon Wolfram Von Eschenbach. On retrouve clairement une inspiration Teutonique au niveau du casque 

Statue de Wolfram Von Eschenbach au musée de la ville portant son nom 

Le château de Malbork en Pologne, construit par l’Ordre des Teutoniques, il a servit d’inspiration architecturale pour les chateaux romantiques de Bavière.

D’ou vient le nom de Templeisen ?

Le mot « Templeisen » apparait dans le romand Parzival  de Wolfram Von Eschenbach. Il s’agit des chevaliers qui gardent le Saint Graal dans le château de Montsalvat.

Dans les versions internationales de l’oeuvre, le mot Templeisen est traduit par Templier, ce qui est une erreur. La traduction correcte serait « Les hommes de fer du Temple », c’est a dire les hommes en armure qui gardent le Temple du Graal. Nous considérons que la connaissance cachée est la chose la plus importante qu’il puisse y avoir: notre Graal. Nous cherchons donc à la découvrir & la protéger. 

Poète, troubadour & chevalier, Wolfram Von Eschenbach est né vers 1170 dans l’actuelle Bavière, il est connu pour avoir repris des oeuvres de Chrétien de Troye et est considéré comme l’un des plus grand poètes épiques. Il est un représentant majeur de la littérature courtoise en moyen haut-allemand


Tout comme les anciens chevaliers de la Table Ronde sont à la recherche du Graal, les Templeisen modernes sont à la recherche de la connaissance cachée, et font de nombreuses recherches dans les livres ainsi que sur le terrain.